Le procédé Kanigen®

Le procédé Kanigen®, dans lequel Kanigen signifie KAtalytic NIckel GENeration, a été développé par la G.A.T.X. (General American Transport Corporation) fin des années '50 pour la protection des cuves de stockage destinées au transport de soude caustique. Il s'agissait de la première commercialisation du processus de nickel chimique.

Le nickel Kanigen® est un alliage de nickel et de phosphore (9 -12 wt%) obtenu par une réduction catalytique en phase liquide, d'un sel de nickel par un hypophosphite catalytique et ajout de chaleur, mais sans ajout d'une source électrique supplémentaire.

L'hypophosphite est d'une part oxydé en phosphite, d'autre part réduit en phosphore. C'est ce phosphore qui est retrouvé dans le dépôt de nickel et qui contribue aux propriétés mécaniques et chimiques de la couche. Ce taux de phosphore élevé procure le caractère amorphe de la couche, d'où les excellentes propriétés anticorrosion.

A l'inverse des procédés électrolytiques, le procédé chimique Kanigen® permet l'obtention d'une couche absolument uniforme, qui de plus est applicable d'une manière très précise, sans effets de pointe.

Kanigen Group réalise toujours ces propres bains suivant la formulation Kanigen®. Celle-ci est conforme aux directives ELV et RoHS. L’entreprise respecte également la réglementation chimique européenne REACH.

L’appellation Kanigen® est toujours protégée et seul Kanigen Group a le droit d'utiliser le nom de marque dans les Pays-Bas, la Belgique, le Luxembourg et la France.